12 mai 2009

Alerte !

Ce midi Félix me proposait d'aller à Casino faucher quelques trucs. Depuis quelques jours il va là-bas voler du gruyère en plaquettes. Vous imaginez pas le prix de ces petites plaquettes de gruyère. C'est quand même un pauvre fromage limite dégueulasse quand on le graille nature. Mais ça reste indispensable pour faire des croque-monsieurs, par exemple. Et comme nous sommes friands de tout ce qui est croque'meus, nous avons toujours besoin de ces précieuses plaquettes d'emmental doux, qui coûtent 5€ l'unité. Alors depuis quelques jours Félix va les tirer au Casino. On a une nouvelle cloison bâtie avec ces briques de fromage. Ce qui fait de notre T3 un T3 bis sans augmentation de loyer. Bref blague à part Félix me demandait donc ce midi de l'accompagner pour piquer de nouvelles tomes de gouda. J'ai refusé. J'accepte qu'il vole une grande chaîne comme Casino. J'admire qu'il vole des voleurs. Mais pas question d'être là. Au large les contagieux. La cleptomanie est une maladie qui se refile. Avec la guigne que j'ai je serais le premier à me faire agripper par le colbac et j'ai autre chose à foutre que passer mon aprèm entre quat'zieux de flics. Au lieu de ça j'ai bu un grand bol de lait chocolaté chaud, et tout de suite derrière je me suis collé dans la panse un grand verre de lait chocolaté froid. Autrement dit je me suis refilé en moins de temps qu'il en faut pour le dire une chiasse de tous les diables.




Ce qui m'a évidemment amené à penser à ce grand film de Wolfgang Petersen qu'est Alerte ! Ce film était grand parce qu'il prenait à contre-pied son propre titre. Là où tout le monde attendait un grand film catastrophe avec des masques à gaz, des singes, des mouvements de foule, des combinaisons, des scaphandres, des seringues et autres anoraks, il s'agit en fait d'un Dustin Hoffman pris d'une colique de type "déferlante". Au début du film, notre acteur-nain préféré bouffe salement épicé dans un bar tapas Argentin, puis boit salement lacté dans un bar à lait Suédois. S'ensuit une chiasse à tout rompre. A la première vague, l'acteur se retourne sur ses chiottes et s'exclame "Erika !". Le fameux mot d'Archimède, mal prononcé par un acteur impliqué dans son rôle, les dents serrées et les yeux exorbités, servira tout au long du film de surnom à son mini-moi merdeux. Oui car c'est bien cette réplique de Dustin Oufman dans ce film qui aura donné son nom à la fameuse marée noire qui a dévasté les côtes Bretonnes, et pas l'inverse.



Alors pendant tout le film l'acteur n'arrête pas de se plaindre d'un gros mal de bide, et d'aller chier tous ses morts là où il peut poser son cul ridé. Ses proches et amis le conjurent tout du long de se mettre en quarantaine, de se cloîtrer chez lui le temps de digérer et de redevenir normal, mais il s'y refuse mordicus et continue de répandre son mal par monts et par vaux. Plusieurs fois il boit dans le verre de son meilleur ami incarné par Cuba Gooding Jr. qui lui répète sans fin "Mais t'es un con". Notre héros affirme que son mal n'est pas viral, ni transmissible, tout en crachant sa morve ça et là. A un moment il prend le train, et pas n'importe lequel, le Transsibérien, et il en squatte les cabinets pour se purger de l'antéchrist merdique qui le hante, laissant derrière lui une gigantesque trainée de merde noire à grande vitesse, visible depuis la lune, et dessinant sur la terre un "D", pour Dustin et pour Diarrhée. Et puis à la fin du générique de clôture, et c'est peut-être le twist le plus dérangeant que je connaisse, on voit Cuba Romjing Stamos agrippé à la poignée de ses chiottes, le cul en bombe, les dents serrées, en train de pulvériser sa cuvette d'estrons en kévlar.


Alerte ! de Wolfgang Petersen avec Dustin Hoffman, Cuba Gooding Jr. et Morgan Freeman (1995)

6 commentaires:

  1. C'est le troisième article en deux jours qui pue la merde, tu devrais bouffer du chocolat, ou n'importe quel ingrédient capable de te boucher, de te constiper, et ensuite, apprends à manger sain ! Tu nous parleras peut etre de la Grand Bouffe, de Cuisine et dépendances, ou de l'aile ou la cuisse plutôt que de tous ces films qui ne t'évoquent que chiasse, diarrhée et teuchios !

    RépondreSupprimer
  2. Article très fécal en effet, mais quand même fort drôle par moments.

    RépondreSupprimer
  3. Félix matte tes messages je t'ai envoyé un MP

    RépondreSupprimer