21 décembre 2010

Les Aventures extraordinaires d'Adèle Blanc-Sec

Il y a surement des choses à dire sur ce film. Il est en effet surprenant de voir un film aussi vide de tout, si ce n’est de bêtise et de lourdeur ; ça mériterait peut-être qu’on s’y attarde. C’est aussi le nouveau film de Luc Besson, ce crétin d’obèse tout de Quecha vêtu qui avait pourtant répété un peu partout qu’il n’en réaliserait plus. Ce serait donc intéressant de se demander ce qui nous vaut ce retour aux affaires, pour faire bref : une fausse bonne idée, consistant à essayer de faire un film d'aventures populaire et trépidant inspiré d'une bande-dessinée parait-il, quant à elle, de qualité (je ne sais pas, je ne suis pas un "bédévore"). Et il serait surtout intéressant de savoir ce que vaut véritablement ce nouveau Besson. Que dalle soyez-en sûr. Pour ne pas m'aventurer vers une critique de ce film qui me donnerait la sale impression de m'y replonger, je préfère taper dans l’original et me concentrer sur son actrice principale, l'un des problèmes du film, parmi tant d'autres, mais facilement le plus voyant. Je vais donc faire de cette critique un très banal réquisitoire à l’encontre de la dénommée Louise Bourgoin, cette infamie que nous avions pourtant déjà pointée du doigt lorsque nous avions parlé de La Fille de Monaco. Je vais peut-être me répéter. Et le pire c'est qu'on dit « jamais deux sans trois »...



Louise Bourgouin est grande et mince, on peut pas le lui enlever. 1 mètre 80 pour 46 kilos, dont 15cm de talon et 30 grammes de seins. Les chiffres ne trompent pas. Elle est grande et mince et c’est tout. C’est tout ce qu’elle est. Entre autres détails craspecs : elle a un léger strabisme, une allure merdique, une bouche particulièrement laide, et il faut bien avouer que ses dents pourries conviennent tout à fait à la traînée du début du XXème qu’elle est ici supposée incarner (encore que, même la dernière des putes de 1805 devait s'exprimer plus clairement et plus joliment que l'horrible Bourgoin). Alors je veux bien croire qu’il y a bon nombre d’immenses actrices françaises qu’on aime aussi pour leurs imperfections : Mimie Mathy et sa petite taille, Clémentine Célarié et son 95F, Sandrine Kiberlain et son albinisme, Emmanuelle Devos et son œil de verre... La liste est longue, mais je suis certain que Louise Bourgoin n’en fait pas partie. Car le problème c'est que Louise Bourgoin n’a aucun talent particulier. Cela signifierait donc qu’en étant grande et mince on peut se retrouver en tête d’affiche de la dernière grosse merde pondue par Besson ? Non... Elle a aussi la nudité facile. Elle trouve même le moyen de se foutre à poil dans un film clairement destiné aux enfants. Alors qui faut-il sucer, par qui faut-il se faire dégommer pour en arriver là ? Je vous laisse sur cette question très laide et en attendant, je demande aux dénommés Louise Bourgoin, Gilles Lellouche et Jean-Paul Rouve de bien vouloir foutre à jamais le camp de mon écran de télévision.

Tu avais juré de ne faire que dix films Luc, mange du crabe !


Les Aventures extraordinaires d'Adèle Blanc-Sec de Luc Besson avec Louise Bourgoin, Mathieu Amalric, Gilles Lellouche et Jean-Paul Rouve (2010)

30 commentaires:

  1. Mange des pissenlits par la racine, Luc !

    RépondreSupprimer
  2. Trop bon la tof de Ariane Ascaride au milieu ! C'est vrai qu'elles se ressemblent ! Trop bonne vanne :D

    RépondreSupprimer
  3. Besson lui a détruit sa carrière ce qui est surement la meilleure chose qu'il est faite depuis belle lurette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je lui voue mon pied au cul et je lui dédie tous mes plus beaux pets.

      Supprimer
  4. Je me permets de placer un lien de votre blog au mien. Est ce que vous pouvez faire la même chose pour le mien...?

    J'ai découvert votre blog aujourd'hui, qui est très enrichi avec de bonnes références.

    Merci !

    RépondreSupprimer
  5. Oui je comptais justement te proposer de faire ça. :)
    Voilà qui est fait.
    Merci à toi.

    RépondreSupprimer
  6. Bien vu, Roberto, en effet ; mais hélas, je ne pense pas que ça sera suffisant pour évincer Bourgoin des grands écrans.

    RépondreSupprimer
  7. "Je lui dédie tous mes plus beaux pets" : bravo. A replacer quelque part pendant un évènement familial de fin d'année.

    RépondreSupprimer
  8. Hahaha! J'ai pas vu une meuf aussi (bien) se faire chambrer depuis que j'ai quitté le lycée!
    Et feuque Luc Grocon.

    RépondreSupprimer
  9. l'image fait peur !..

    RépondreSupprimer
  10. Konrad O'Toole22 janvier 2012 à 21:57

    Ce film est nul au sens premier du terme. Si on accepte sa nullité, son manque total d'ambition, le fait qu'il soit filmé comme un téléfilm de FR3 Languedoc-Roussillon, que tout soit cousu de fil blanc et qu'on le regarde sans avoir dépensé un centime d'euro (faut pas pousser ow!), ça se laisse regarder...

    RépondreSupprimer
  11. Que de haine...que de mépris...cela en vaut-il vraiment la peine ?
    Quel intérêt de tirer sur l'ambulance Besson et quel intérêt de "descendre" une actrice de cette façon ?
    Ne vaut-il pas mieux ne rien dire et laisser chacun apprécier ?
    Après tout ce n'est jamais que VOTRE avis...
    Et puis faut dénoncer le gars qui a mis un révolver sur votre tempe pour vous forcer à voir ce film...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben si on ne dit rien et on laisse chacun apprécier, alors on ne crée pas de blog cinéma composé de critiques... Peut-être que lorsque tu t'es rendu sur ce site, tu t'attendais à trouver des recettes de cuisines?
      Décider de vouer du mépris pour Besson alors qu'il est le fossoyeur du cinéma, c'est très magnanime je trouve.

      Supprimer
    2. C'est un point de vue et je le respecte...mais ne me demande pas de le partager...je préfère me souvenir des bons films qu'il a faits...
      Pour la notion de "critique", c'est un peu facile de se déclarer critique sous prétexte qu'on a vu quelques films dans sa vie...c'est à la portée de n'importe qui.
      Quant au métier de critique, il est pour moi inutile car en définitive ce ne sera jamais que l'opinion de son auteur qui transparaîtra...à fortiori, si ce n'est qu'une occupation sur un blog. Il suffit de donner SON avis sur quelques films, de trouver un groupe de personnes qui partagent votre avis (ou que vous faites rire) et c'est parti. Ca ne donne aucune crédibilité au contenu...
      De plus en quoi l'avis d'un critique autoproclamé serait plus valable que celui de n'importe qui ayant un passé de cinéphile ?
      L'exemple même de la critique ci-dessus me confirme dans l'idée que son auteur n'a voulu que déverser sa bile et en aucun cas nous parler du film...aucun intérêt...
      Et pour la cuisine, j'ai ce qu'il faut, merci, et là au moins il y a des compétences... :o)

      Supprimer
    3. C'est brillant gros balourd. D'un texte critique ressort l'opinion de son auteur, t'as trouvé ça tout seul ? Les gens qui prônent une soi-disant "critique" "objective" me défrisent.
      Il y a nombre de critiques, sur ce blog et à fortiori en maints autres lieux critiques, qui proposent non seulement un point de vue singulier sur une œuvre d'art, ce qui en soi peut déjà largement suffire et être intéressant, drôle, ou ce que tu veux, mais qui en prime proposent une réflexion, des rapprochements, une lecture, une analyse, un regard, une sensibilité, bref un dialogue avec l’œuvre et avec ses autres individualités spectatrices. J'en suis quand même rendu à expliquer la critique et son intérêt, on marche sur la tête.
      Quant à regretter que Félix ne parle pas vraiment du film de Luc Besson, déjà c'est faux, et ensuite il a tout dit, vu la daube en question.

      Supprimer
    4. Ah mais que voilà un brillant défenseur...j'en suis tout retourné...direct les insultes...je me marre...
      Pour ce qui concerne le film incriminé ici, je cherche toujours la critique...la réflexion, les rapprochements, etc... je ne vois qu'une descente d'un film en bonne et due forme.
      Quant à savoir si c'est une daube, c'est ton avis mais qui es-tu pour être si péremptoire ? Es-tu une référence dans le milieu, sûr de son bon goût ?
      Quelle qualité as-tu que ceux qui ont aimé n'ont pas ?
      Et pour l'intérêt des critiques (les gens...), je reste dubitatif...c'est à croire que les gens ne sont pas capables de se faire une opinion par eux-mêmes...
      Remets-toi vite sur tes pieds, je m'en voudrais de te causer des migraines... :o)

      Supprimer
    5. Sous prétexte que des gens aiment ça et qu'ils n'ont pas à priori moins de qualités que ceux qui n'aiment pas il ne faudrait pas parler du film, ne pas le "descendre", ne pas dire qu'il est mauvais. Il ne faudrait donc jamais critiquer ce que l'on voit parce que tout le monde peut le faire aussi et parce que tous les avis se valent. Donc au prétexte que tout le monde a un avis il faudrait que personne ne le donne. Triste vision du monde.

      Supprimer
    6. (Ne lisez pas ce commentaire, il est inutile car c'est l'opinion de son auteur.)

      Supprimer
  12. Que vient faire le reproche de nudité de la part de quelqu'un qui n'a pas lu la bd et ne sait de quoi il parle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que dans la bande dessinée le personnage apparaît parfois à poil. De toute façon, pour manipuler et consulter des bandes dessinées de tous horizons à longueur de journée à cause de mon travail, je constate encore et toujours qu'il y a en moyenne une femme à poil dans CHAQUE bande dessinée pour adulte (et j'entends par là "pas pour enfants", pas dans Titeuf ou Spirou quoi, encore que...) publiée, c'est (quasi) systématique, inévitable. Les dessinateurs profitent absolument tous de pouvoir déshabiller leurs dames et ne manquent pas de le faire dès que la moindre occasion se présente, même si l'occasion ne se présente pas d'ailleurs.

      Supprimer
    2. Quand je mate le film, j'ai la forte impression d'être devant un film pour gosses, d'où mon étonnement, mon questionnement. Pour le reste, il est évident que Luc Besson a su me tenir éloigné à jamais de cette BD.

      Supprimer
    3. C'est tout à fait vrai, d'ailleurs la bande dessinée était à mi-chemin je crois entre un lectorat "jeunesse" et un autre plus "adulte". Mais combien de bandes dessinées pour enfants ou pour un très jeune public (les Lanfeust et autres, mais les exemples pullulent) sont truffées de cul, d'énormes salopes à bonnets double F dont les nichons débordent absolument de partout, qui se trimballent en string quoi qu'il arrive et ainsi de suite...

      Supprimer
    4. Je précise que je ne suis pas du genre censeur ni pudibond, je m'interroge simplement sur ces auteurs de bandes-dessinées qui ne peuvent s'empêcher de caser des effigies d'actrices porno dans toutes leurs œuvres, y compris celles qui sont ouvertement destinées aux gosses.

      Supprimer
    5. Pour qu'on se branle sur un truc autorisé. Ca n'a plus trop de sens aujourd'hui, suffit de cliquer sur "j'ai plus de 18 ans et je souhaite entrer sur le site"

      Supprimer
    6. Ouais mais se branler sur des trucs aussi moches que Lanfeust, c'est triste !

      Supprimer
  13. Il y a peut-être un lien à faire avec votre article sur "Wall-E"...

    RépondreSupprimer
  14. Trop laid ce blog... Encore un pseudo journaliste raté à la critique facile. Tu devrais envoyer ton cv à telerama Stavros, ils t'engager ont direct !! L'inutilité à toujours une place malheureusement

    RépondreSupprimer